Sélectionner une page

Cimetière

Vous êtes ici : VIE QUOTIDIENNE | Les services | Cimetière
La commune dispose d’un cimetière composé de trois parties A, B, C constitué de :

  • concessions,
  • columbarium,
  • jardin du souvenir.

Le cimetière est ouvert tous les jours de l’année.

Le service cimetière est votre interlocuteur pour les démarches relatives toutes vos questions sur la législation funéraire, les concessions ou les démarches à accomplir lors du décès d’un proche…

 

Prochainement : un portail public vous donnera accès aux informations du cimetière et vous permettra d’accéder au plan détaillé du cimetière, localiser une tombe ou un défunt ou consulter les concessions échues ou à l’état d’abandon.

 

 

TARIFS

 

  1. Tarifs concession* dans le cimetière communal :

Délibération n° 2010-85 du 14 décembre 2010 Tarif en vigueur à partir du 1er janvier 2011

Durée

Superficie

Prix TTC

15 ans

2 m²

150,00 €

30 ans

2 m²

250,00 €

50 ans

2 m²

400,00 €

 

  1. Tarifs case de columbarium* (capacité de deux urnes) :

 Délibération n° 2008-55 du 10 juin 2008 Tarif en vigueur à partir du 1er juillet 2008

Durée

Prix TTC

15 ans

575,00 €

30 ans

975,00 €

Les dépôts et retraits d’urne sont soumis à autorisation du Maire.

Une plaque définitive de « marmorite noire » destinée à la gravure des inscriptions funéraires est fournie par la Mairie et est compris dans le tarif.

  1. Jardin du souvenir
Dépôt des cendres gratuit

 Le dépôt des cendres dans le Jardin du Souvenir est soumis à autorisation du Maire. Les noms des défunts sont consignés dans un registre prévu à cet effet.

  1. Autres tarifications et taxes
Détails Prix TTC
Taxe de superposition

A partir de la troisième personne inhumée dans une concession (quelle que soit la durée / personne)

100,00 €
Occupation du caveau provisoire

Durée maximum d’occupation : 90 jours

Durée gratuite : 15 jours

1 € par jour

* Le demandeur ne dispose pas du droit de choisir l’emplacement de la sépulture concédée (CE 28 janvier 1925, Sieur Valès, Rec. CE p. 79 ; CE 15 novembre 1993, M. Denis, Req. n° 123151)

Actions de la commune pour un bon respect de l’environnement
Depuis le 1er janvier 2017, la loi de transition énergétique interdit l’utilisation des produits phytosanitaires (dont les désherbants chimiques) par les collectivités pour l’entretien des espaces publics, ce qui a pour conséquence une présence plus visible des herbes dites « folles ».

Quelles conséquences pour la commune ?

–  Une modification de pratiques d’entretien par nos agents pour la mise en place de techniques alternatives au désherbage chimique, techniques demandant plus de temps d’entretien,

–  Une présence plus visible d’herbes « folles » sur certains espaces,

–  Une modification du paysage urbain : tontes moins fréquentes, enherbement des trottoirs et des allées de cimetières, paillage, prairies fleuries et fauche tardive…

Quels bienfaits ?

–  Amélioration de mon cadre de vie (arrêt de l’utilisation de produits néfastes pour la santé et l’environnement  à pollution des eaux et des sols).

–  Préservation de la biodiversité.

Que puis-je faire ?

Il faut modifier sa vision du paysage urbain et devenir acteur du changement. Un espace « propre » n’est pas un espace sans mauvaises herbes, mais un espace sans produits chimiques. Quelques herbes folles ne doivent pas être considérées comme un signe de négligence, mais au contraire, comme celui d’un entretien plus respectueux de l’environnement

Je peux aider à l’entretien de ma commune en entretenant mon trottoir et/ou mon caniveau (sans utiliser de produits chimiques qui seront interdis à la vente aux particuliers en 2019).