Sélectionner une page

Le site de la Bouillie

La Bouillie est un secteur situé en rive sud de Blois sur les communes de Blois, Vineuil et Saint-Gervais-la-Forêt. Il constitue un déversoir historique de la Loire destiné à préserver la ville des inondations. Ce secteur peut aussi se retrouver envahi par les eaux du Cosson en crue (inondations de juin 2016).

Au fil du temps, la mémoire du risque d’inondations s’estompant, des constructions et équipements y ont pourtant été édifiés, représentant un danger à la fois pour leurs habitants, mais également pour ceux situés dans la ville endiguée, les levées s’en trouvant fragilisées.

C’est pourquoi, devant cet enjeu de sécurité civile, Agglopolys, la Communauté d’agglomération de Blois, s’est engagée en 2004 dans une vaste opération de désurbanisation de ce secteur (avec notamment la mise en place d’une ZAD – zone d’aménagement différé – lui permettant d’acquérir prioritairement les biens en vente), dans le but de redonner au déversoir sa fonction première. Cette opération de désurbanisation touche aujourd’hui à sa fin – avec 132 bâtiments acquis sur 143, dont 128 ont été démolis –.

Le projet d’aménagement

Agglopolys engage aujourd’hui une réflexion sur l’aménagement et la mise en valeur de ce site « nu » de 350 ha en entrée de ville et d’agglomération (incluant plus largement un axe Loire-Vacquerie-Forêt de Russy), auquel il s’agit de redonner de la lisibilité et de la cohérence afin que l’ensemble des habitants de l’agglomération se l’approprie. L’objectif poursuivi est de faire de ce site un lieu identitaire et exemplaire qui tire parti de ses atouts naturels et rappelle l’histoire du site en lien avec le fleuve royal et la mémoire de l’eau.

 

Les grands principes d’aménagement retenus

  • la préservation et la mise en valeur des espaces naturels (prairies, boisements, zones humides …) ;
  • un traitement paysager du site pour y réduire l’impact routier (accompagnement végétalisé des voiries, du parc des expositions …) ;
  • la création de circuits de promenades pédestres et cyclables ;
  • la mise en place d’espaces de loisirs récréatifs, culturels et pédagogiques ;
  • le développement d’activités agricoles (pâturage, maraîchage, etc.).

Les contraintes

Les aménagements susceptibles d’être réalisés sur ce site doivent, toutefois, composer avec un certain nombre de contraintes.

En premier lieu, ces aménagements doivent être compatibles avec la vocation première de ces espaces, à savoir l’évacuation des crues de la Loire et du Cosson. Sur ce point, le Plan de prévention des risques d’inondation (PPRI) interdit, dans les espaces situés dans le déversoir et en aval de celui-ci, toute construction ou plantation d’arbres. L’implantation d’installations démontables est, néanmoins, autorisée, de même que les haies et autres végétations basses.

 

Par ailleurs, il n’est pas envisagé, à ce jour, de déplacer les équipements existants sur le site, tels que l’aire de grand passage des gens du voyage, le parc des expositions ou encore l’aire de camping-cars.

La consultation en ligne

Une étude menée par l’agence Choreme a formulé plusieurs hypothèses d’aménagements par sous-secteur, ayant vocation à être débattues et enrichies par les acteurs du territoire mais aussi l’ensemble de la population, dans le cadre d’une grande consultation en ligne du 1er au 21 février 2021.

 

Cette consultation a ainsi vocation à constituer un outil d’aide à la décision pour les élus communautaires. Ce sont ces propositions d’aménagement qui vous sont soumises aujourd’hui et sur lesquelles Agglopolys souhaite recueillir votre avis.

  • 1ère partie : questions générales, pour mieux vous connaître ainsi que les grandes attentes sur le secteur
  • 2e partie : approche géographique du site par sous-secteurs, avec des questions plus fines

Vous pouvez répondre à l’enquête en ligne en cliquant sur ce lien.